Les mots des autres, pour prendre son élan…

wpid-1991-1991-01-12-00-20.jpg
Mes voeux pour l’année 1991, l’année qui signe la fin d’une certaine insouciance. Après avoir ramené la gauche au pouvoir, la France a célébré le bicentenaire de sa révolution le 14 juillet 1989. L’Allemagne est venu à bout du «mur de la honte» qui déchirait Berlin le 9 novembre suivant. Nelson Mandela est libéré le 11 février 1990 et l’Afrique du Sud a mit fin à son régime raciste. Quelles années ! L’impression – bien sûr tronquée – que le monde se décidait à devenir meilleur, et nous avec lui… Le retour à la réalité ne se fit pas attendre.En ce début janvier 1991, la guerre du Golfe, qui se prépare depuis la fin de l’été, est imminente. La fameuse «période de préparation aérienne» (les bombardements en mondovision) commencera quatre jours après cette carte de voeux. Pas simple de refuser cette guerre contre une indéfendable Irak, une guerre que l’on sait de mauvaise foi, inutile, injuste, porteuse de malheurs «comme la nuée porte l’orage». Triste janvier. Pour souhaiter, malgré tout, une bonne année, j’emprunte les mots des autres, de Pierre Desproges et de Vaclav Havel. Comme pour prendre mon élan avant d’oser utiliser les miens, de mots, les années suivantes.

«Talleyrand, qui savait nager sur le dos et ramper sur le ventre comme personnes, qui trahissait à Versailles comme on pète à Passy, c’est à dire sans bruit, a vécu tellement courbé qu’on a pu l’enterrer dans un carton à chapeau.»
Pierre Desproges, «Fonds de tiroir»

«Apprenons à nous-même et aux autres
que la politique n’est pas seulement l’art de ce qui est possible,
et cela surtout si nous avons à l’esprit l’art de la spéculation, du calcul, des intrigues,
des accords secrets et des manoeuvres pragmatiques,
mais qu’elle peut être aussi l’art de l’impossible,
c’est à dire l’art de nous rendre meilleurs, nous et le monde.»
Vaclav Havel, président de la République fédérative Tchèque et Slovaque.

Je vous adresse mes meilleurs voeux pour 1991.

Poster un commentaire

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>