Nouvel ordre mondial…

wpid-brettonwo_banqmond_nouvelles_1982_2_hr_fr-1994-11-25-17-201.jpg
Brève chronique qui s’essaye à la géopolitique… parue dans Lieux Communs, la revue de l’Association de recherches et d’études sociales (ARES).

La guerre du Golfe nous a prouvé que nous avions techniquement les moyens de régler nos relations avec le Sud de la planète. Elle a d’ailleurs présidé à l’instauration de ce que les Etats-Unis ont appelé le nouvel ordre mondial. Elle fut suivie d’une conférence sur le Moyen-Orient qui se tenait à Madrid. 

L’histoire retiendra peut-être qu’un ordre mondial a commencé à se dessiner à Madrid au cours d’une autre réunion : l’assemblée de la Banque Mondiale et du FMI. Dans un monde où le revenu du milliard d’hommes le plus riche équivaut à 150 fois le revenu du milliard d’hommes le plus pauvre, il s’est trouvé des pays en voie de développement pour tenir tête au groupe du G7, faute d’obtenir plus de prêts.

Cette information, diffusée au début du mois d’octobre, a quelque chose de rassurant, tant il est avéré que les exigences dont le FMI assortit ses prêts n’ont jamais fait sortir un pays de l’ornière dans laquelle il se trouvait.

Rassurante, elle l’est aussi car elle peut provoquer un début de prise de conscience. Dans un monde blasé, revenu de tout, il faut se pencher sur l’avenir des organisations internationales nées de la deuxième guerre mondiale.

Poster un commentaire

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>