Mots-clé : Etats-Unis

Nous dansons sur un volcan, pensant admirer un feu d’artifice

2016-11-election-trump

PictoOKCette élection surprise défie les éditorialistes, les sondages, les militants progressistes, sûrs qu’entre une politicienne intelligente, roublarde et affairiste de 69 ans et un spéculateur immobilier vulgaire, narcissique et endetté de 71 ans qui finança jadis les campagnes de la première et du mari de celle-ci, les américains choisiraient forcément l’ancienne secrétaire d’Etat. Continuer la lecture

Le sage, la lune, le doigt

Critique du livre de Philippe Roth, Complot contre l’Amérique, une uchronie qui imagine la défaite de Roosevelt à la présidentielle de 1940 et la victoire d’un candidat pro-nazi. Publié au coeur du 2e mandat de Georges Bush fils, c’est aussi une adresse à l’Amérique post « patriot act ». Une adresse aux démocraties ?

Il faut lire le dernier roman de Philip Roth d’abord pour l’habituel talent de l’auteur et son humour, même si le sujet est grave. Pensez-donc, Philippe Roth a choisi comme point de départ la victoire de Charles Lindbergh. candidat républicain pro-nazi et aviateur, face au mythique président sortant Franklin Delano Roosevelt lors de l’élection présidentielle de 1940… Continuer la lecture

33 crétins sous un orage de grêle…

Critique, pour la News des livres de la Fondation Jean-Jaurès, du hors série du Monde consacré à un siècle de présidents américains.

Paris, ce 2 novembre 2004, le Père Lachaise est plein de chrysanthèmes. Magie des fuseaux horaires, de l’économie des médias et de la ligne de changement de date, la presse de ce matin, à Paris, ne bruisse que d’élection américaine. Au singulier, car la seule qui nous passionne – au mépris des institutions des Etats-Unis – est une affaire d’hommes où les femmes tiennent le rôle d’aimables potiches dont on s’étonne qu’elles aient un avis sur autre chose que la couleur des rideaux des appartements privés de la Maison-Blanche. Au-delà de ce traitement complaisamment machiste d’un événement qui ne l’est pas moins – si la “first lady” ne doit pas apprendre par cœur le Ginette Mathiau, c’est seulement parce qu’on lui paie du personnel de maison – on pourrait tout de même prêter attention aux référendums qui auront lieu ici ou là et aux résultats de l’élection du congrès dont la composition de la future majorité pèse au moins autant sur l’avenir du monde que l’identité de l’occupant du bureau ovale. Continuer la lecture