Mots-clé : Ouverture du mariage

La politique n’est pas magique !

2016-12-bilan

Éditorial de la brochure Bilan 2012-2016 éditée par HES et téléchargeable ici.

ImpressionLa politique n’est pas magique. Nous ne sommes pas spectatrices et spectateurs de l’arrivée au pouvoir d’une droite qui veut réglementer démesurément nos vie affectives, familiales, et déréguler outrageusement l’économie. Nous ne sommes pas assis.e.s pour observer la conquête électorale menée par une extrême-droite qui défend « sa » laïcité, celle d’avant 1905, si j’ose écrire, quand l’église catholique sussurait ses désirs à l’oreille des gouvernements de la « fille aînée de l’église » (sic).

Continuer la lecture

18 000 jours et une phrase

IllusBillet18000

PictoOKSi l’on considère que j’ai vécu 13 jours en 1965, 365 jours en 1966 et 67, 366 jours en 1968, loin de toute agitation, 365 jours en 1969, beaucoup trop jeune pour m’imaginer tête-bêche mais suffisamment pour entrer à l’école maternelle, 365 jours en 1970, 71…

Continuer la lecture

Mariage pour tous : que restera-t-il de la Gauche ?

2014 12 BrustierClanche

Article paru dans le numéro 125 (décembre 2014) d’Esprit Critique, publié par la Fondation Jean Jaurès que vous pouvez télécharger .

logoFJJAlors que le tout-Paris bruisse de cette « révélation » de Closer , à savoir la publicité de l’orientation sexuelle d’un des dirigeants du Front national, croyant sans doute y voir un prix Pulitzer en puissance, bien calé entre un scooter présidentiel et des jumeaux monégasques, prenons le parti du recul afin d’essayer de commencer à comprendre ce qu’il s’est passé en France à l’hiver 2012 et au printemps 2013. Continuer la lecture

Colère noire, et après ?

Après l’annonce par le ministre de l’Intérieur du report de la réforme du droit de la famille et de l’opposition à la PMA, voici le message que j’ai adressé aux adhérent-e-s d’Homosexualités et Socialisme.

Nous sommes en colère. Nous avons aussi ça en commun, à HES. Une colère froide ou chaude, selon les tempéraments, mais une colère noire de voir un gouvernement pour qui nous avons fait campagne donner raison, par calcul ou par accident, à ceux qui depuis un an et demi nous dénient la capacité à être des citoyen-ne-s à part entière.

Continuer la lecture