Mots-clé : Pacs

1992 – 2012 : une histoire en 10 mots

Il y a juste 20 ans, le journal Le Monde publiait un article intitulé « La création d’un contrat d’union civile est à l’étude ». C’est à ce moment que j’ai rejoint le Collectif pour le contrat d’union civile, créé pour l’occasion. D’autres combats sont devant nous aujourd’hui. D’autres progrès aussi, si la gauche parvient à se rassembler, à gagner l’élection présidentielle qui vient et les législatives qui suivent. En attendant, voici l’histoire telle que, timide militant pénétré d’idéal, je l’ai vécue, en dix mots comme en cent : Pâques – place – mariage – sida – catéchisme – Journal officiel – Humœurs – cassettes – visible – SNCF.  Continuer la lecture

Pacs, mariage et parentalité : innovation, mutation, transmission

Le point sur ces questions, à la veille de l’élection présidentielle…

Le débat, hier sur le pacte civil de solidarité, aujourd’hui sur l’ouverture du mariage aux couples de même sexe ainsi que l’accès des lesbiennes et des homosexuels à l’adoption se situe au point de rencontre de l’intime – la vie affective et amoureuse, le besoin individuel de transmettre – et du social – l’organisation des individus en société, les couples et les familles. Continuer la lecture

Rien ne sert de marier, il faut pacser à point

wpid-mariageBegle-2004-04-26-21-15.jpg
Ce texte, écrit avec l’inventeur du Contrat d’union civile au moment du «mariage» de Bègles, ne plut pas, ou peu. Nous y remettions en doute l’efficacité de la stratégie choisie, tendant à laisser croire qu’il y avait une ambiguité dans le code civil, ainsi que le caractère indépassable du mariage. La question est aujourd’hui tranchée. L’ensemble des associations LGBT demande l’ouverture du mariage aux couples de même sexe et l’amélioration du Pacs. En France, en 2011, quand on célèbre 4 mariages, on signe 3 Pacs.

Continuer la lecture

Le pacs a 4 ans : véléda mon amour…

wpid-JO199916959ALL1-2003-11-15-21-10.jpg
Editorial de Pacstualités (la lettre du Collectif Pacs, etc) au moment du 4e anniversaire de la promulgation du Pacs. Au delà de la modification de la loi, qui interviendra plus tard, les effets réglementaires pour les pacsés (monde du travail, mutuelles, retraites) restaient aléatoires et, pour tout dire, relevant d’une logique absurde et impénétrable. D’où cet agacement.

Dans le mode d’emploi du pacte civil de solidarité édité en octobre 2000, diffusé aujourd’hui avec une parcimonie qui doit forcer l’admiration du contribuable pingre, le gouvernement Raffarin ferait bien d’ajouter une information importante à l’intention des futurs pacsé-e-s. Celle-ci pourrait être rédigée ainsi : «en sortant du greffe du tribunal d’instance où vous aurez signé votre pacte civil de solidarité, rendez-vous dans une librairie afin d’acheter en indivision, ou sous tout autre régime de bien qui remplacerait cette dernière dans votre convention de pacs, un tableau Véléda».  Continuer la lecture

Soufflé de révolution, sucre et mandarine

wpid-mandarines-2000-11-14-20-46.jpg
Intervention (réécrite), en tant que président délégué du Collectif Pacs, et cætera, au colloque organisé par l’Université de Reims – Champagne-Ardenne, «Le Pacs, un an après». Ce texte a été publiée dans les actes du Colloque («Les Pacsé-e-s», L’Harmattan, 2002).

Je ne vais pas répéter ce qu’a dit Jan-Paul Pouliquen. Vous me permettrez donc d’évoquer quel peut être l’avenir du collectif – son travail, les chantiers qu’il va suivre ou initier – alors que le pacte civil de solidarité est entré dans le code civil depuis un an.  Continuer la lecture