Mots-clé : solidarité

Maire, catholique et impertinent

wpid-LaPira-1993-12-9-15-43.jpg
Critique de «Giorgio La Pira, espérer contre toute espérance», d’Elisabeth de Miribel (Editions Desclée de Brouwer) parue dans Ressources, mensuel du management public local.

Maire de Florence de 1951 à 1965, «ami des pauvres et de la paix», il était catholique fervent et impertinent par nécessité. Giorgio La Pira fut actif sur bien des fronts désertés par le personnel politique traditionnel pour cause de Guerre froide ou de cupidité.  Continuer la lecture